bébé

Je  m'attends à ce que certains en lisant cet article est le palpitant à 110 à l'heure.

Et oui, je fais partie de ces personnes qui ne sont pas obnubilées par fonder une famille.
Les 35 ans approchent et je les assume (Mes 25 ans prolongés) quoi de plus naturel pour une femme que d'avoir des enfants.

Je suis passée du "tu as des enfants ?"  à"combien d'enfants tu en as ?"  car dans l'esprit des gens c'est tellement normal d'en avoir à mon âge.
Alors imaginer leur étonnement quand je dis que je n'en ai pas, pour moi ce n'est pas une fin en soi, le saint Graal.
Et contrairement à ce que j'ai pu avoir comme réflexion en retour, ça n'a rien à voir avec le fait que j'aime ou pas les enfants.  Ne pas en vouloir ne veut pas dire qu'on ne les aime pas.

Et non mon horloge biologique va bien ( petit clin d’œil à ma gynéco, même elle me saoule)

Pour des tas de raison différentes j'ai voulu avoir des enfants mais jamais pour les bonnes raisons, au décès de ma mère parce que je me sentais seule, un ami m'a dit arrête tes conneries si à 30 ans on est célibataire tout les deux et que tu en veux toujours on en reparlera, j'avais 18 ans merci Greg.

Parce que tu vois tes copines en avoir et tu te dis pourquoi pas, en fait grrr.

Pour sauver mon couple, ça doit parler à certains d'entre vous, erreur, heureusement que je me suis reprise au bout de 8 ans c'était simplement la fin.
Dans mon cas j'aime ceux des autres, sans vouloir me vanter, je suis une bonne tatie.
J'adore jouer avec eux, même à la barbie s'il le faut.

Me lever tôt le matin leur faire du pain perdu parce que ça leur fait plaisir et cette joie sur leur visage n'a pas de prix.

Faire 3h de train pour passer la journée au zoo ( j'avoue je suis assez fan des zoos aussi).
Bref, activités avec les enfants, babysitting, me lever  pour les emmener à l'école, les devoirs et tout ce qui va avec ne me dérange pas ,parce que ceux ne sont pas les miens.
J'ai aussi entendu "c'est parce que tu n'as pas trouvé le bon", combien pensait avoir trouvé le bon et se retrouve divorcé 1 an après ?

Les enfants ce n'est que du bonheur.

                                                                                                                                                                                                                                     maman fatiguée le matin
bonheur du matin

Tout le monde rêve d'avoir la famille Ingalls.

Arrêtez de vouloir me trouver des excuses, j'assume parfaitement.
Un enfant ce n'est pas un jeu, ce n'est pas pour faire joli, pour faire comme tout le monde. C'est à vie, un bouleversement qui est sensé apporter du bonheur.

Attention je ne suis pas en train de dire que ça apporte du malheur, juste qu'il faut vraiment être sûr de soi.
Et à ceux qui pensent que je suis égoïste, que je ne suis pas prête à changer ma vie et bla bla bla je réponds un bébé n'est pas une poupée.

Je n'ai pas peur d'être mère, pas peur d'être une mère célibataire au contraire si un jour, je devais avoir un enfant ça sera parce que je l'aurais décidé et qu'au plus profond de moi je serais prête à donner ma vie à cet enfant.
Je ne veux pas être de celles qui regardent leurs enfants avec de la tristesse en se demandant pourquoi.
De celles qui les abandonnent ou les maltraitent, où qui finissent par aller les voir en foyer.
Je ne suis pas comme ça certes, mais aucun SDF n'est naît comme ça, comme je l'ai déjà écrit, (Il est facile de dire.)

Encore en 2016,  j'ai l'impression qu'être célibataire sans enfants à 30 ans est un fléau, c'est tabou...  On a pris la place de ces adolescentes qui tombent enceinte à 14 ans.
J'ai lu il y a quelques années un article dans ELLE trentenaire est fière de l'être.
C'est exactement ce que je suis.

J'assume toujours mes choix, même s'ils ne sont pas forcément les meilleurs.

 

                                  etre soi meme